Ne tourne pas le cou, que faire?

Ne tourne pas le cou, que faire

Beaucoup de gens après le sommeil le matin, mal au cou. Rien de mal à cela. Parfois, après le réveil est douloureux et ne tourne pas le cou à cause d'une mauvaise posture pendant le sommeil ou mal à l'aise le lit. Mais il ya des chances et des maladies graves qui se cachent derrière ces manifestations. Lors de la fréquence de la répétition du matin de la douleur, vous devez consulter votre médecin pour un diagnostic.

Les raisons

Si la personne a mal au cou et il est difficile de tourner la tête – il peut parler de beaucoup de choses. Certaines causes n'est anodin, et certains nécessitent un traitement complexe. Il est important de surveiller leur état de santé, et les manifestations de la douleur.

Inconvenient de la posture pendant le sommeil

Si le cou fait mal n'est pas très forte et cette maladie se produit qu'une seule fois par période de temps (quelques mois) – probablement le coupable est inconfortable la position de la tête pendant le sommeil. Vous devez choisir un oreiller et d'essayer de s'endormir sur le dos.

Lors de la très rare manifestation de la maladie ne peut pas consulter un médecin, il sera assez simple de faire une auto-massage de la nuque. Une telle procédure devrait suffire.
Les courants d'air

Une autre situation, ne nécessitant pas d'aide de la part des professionnels de la médecine. Banal courant d'air peut causer beaucoup d'inconfort dans la région cervicale. Ne pas avoir peur de cette réaction de l'organisme, la cause de la douleur – spasme musculaire.

Vous pouvez détendre le cou de faire le massage lui-même, demander à des proches de faire un tel massage ou même demander à votre médecin pour des médicaments analgésiques.
L'ostéochondrose et les complications

Si il arrive souvent que le cou ne tourne pas l'occasion de penser à leur santé. Souvent, ces manifestations peuvent être signe de la présence de la discopathie dégénérative de la colonne cervicale. Ostéochondrose se traduit par la destruction du cartilage entre le disque vertébral. Dégénéré changements provoquent un défaut de disque et de la perte de leur élasticité. L'ostéochondrose cervicale est le plus dangereux de tous ces maux.

Si une personne à temps note de la douleur et immédiatement va chez le médecin, les chances de succès et le traitement indolore. Bien sûr, entièrement à restaurer хрящевую le tissu n'est pas de réussir, mais la maladie de cesse de le harceler et ne sera pas développé plus loin.

Lors de la méconnaissance de la douleur se produit la progression de la maladie dégénérative de disque – saillie. On appelle ainsi un défaut modifiés entre des disques vertébraux au-delà de la vertèbre. Les douleurs deviennent déranger plus et auront de plus grandes manifestations.

La hernie entre les vertèbres de la colonne vertébrale cervicale est extrêmement dangereux de la pathologie. Si le serrer fermement avec le traitement de la discopathie dégénérative, ignorant la douleur et ne modifiez pas le mode de vie, de grandes chances de l'apparition de hernies. À ce stade de la maladie est presque impossible de tourner la tête ni d'un côté, commence à faire mal à la nuque.

Si les grandes tailles entre vertébrale hernie dans la région cervicale de la colonne vertébrale peut se produire cérébral, de la difficulté à respirer. La douleur n'est pas fixé dans un seul endroit, ils donnent dans les membres supérieurs de l'arrière. Plus gonflée entre le disque vertébral, plus comprime les nerfs et le syndrome de la douleur devient de plus en plus prononcée.

Les dommages mécaniques

Lors de la réception des blessures de la colonne vertébrale, en particulier dans la région cervicale, la personne risque de rester handicapé. Lors de toute blessure peut se produire de très graves dommages, en effet, les vertèbres cervicales sont les plus faibles et mobiles. Si une blessure de la colonne vertébrale, vous devez immédiatement consulter un médecin. Lorsque de graves blessures, vous pouvez même appeler l'ambulance.

Courbure de la colonne vertébrale

Beaucoup de gens, mode de vie sédentaire, les conducteurs trop de temps sur l'ordinateur, souvent mal au cou et, littéralement, ne tourne pas la tête. Cette raideur se passe par la faute de la mauvaise posture. En effet, lors de la dette du siège de la personne est fatiguée de garder le dos plat et commence à tourner. Affalé crée une augmentation du stress sur la colonne vertébrale et peut conduire à osteochondrosis. Rare de la douleur, mais répétitif – déjà le signe du début de la maladie. Il est immédiatement consulter votre médecin pour un diagnostic et commencer à surveiller votre posture pendant le siège.

Une autre cause de douleur au niveau des cervicales, peut être un torticolis congénital. Une douleur dans le cou commencent à peine, comme une règle, même dans l'enfance. La courbure est visuellement perceptible et le médecin prêtera attention. Si la maladie n'a pas été prononcée et s'est manifesté qu'à travers le temps – un besoin urgent de consulter un médecin.

Lorsque des modifications pathologiques dans musculus sternocleidomastoideus cas de violation de la verticalité du cou et de sa raideur. Parfois, la chirurgie est nécessaire.
Les maladies infectieuses

De nombreux rhumes sont capables de fournir des complications en cas de mauvaise ou de traitement, menée à l'heure. La baisse de l'immunité joue également un rôle dans ce processus.

Certaines maladies infectieuses de la maladie se manifestent très bizarre. Lors de ces graves complications, comme lymphadenitis ou de méningite, il faut d'urgence consulter un médecin. Un peu de ce que les ganglions lymphatiques enflammés et ne tourne pas la tête, et il se passe la défaite des cellules du cerveau. Un traitement immédiat par un technicien qualifié est capable de débarrasser l'homme de changements irréversibles dans le corps. En aucun cas, on ne peut pas s'auto-médicamenter.

Vertébrés de l'infection

En fait, ce phénomène est rare et les cas de cette maladie est susceptible de ne pas toucher les personnes qui surveillent leur hygiène. Les lésions infectieuses de la colonne vertébrale – bactérien ostéomyélite. Ces maladies se produisent généralement au milieu d'autres, plus graves de maladies (SIDA, cancer, une forte obésité).Lors de la osteomyelitis l'atrophie des vertèbres, et non pas les disques intervertébraux, ce qui rend la maladie encore plus dangereux.

La douleur au cou est constante et forte, lorsque les premiers signes nécessitent une hospitalisation.

Les symptômes qui l'accompagne

Si la maladie n'est pas dangereuse pour la vie et la santé, lutter contre la douleur ou tout simplement attendre, réduisant la pression sur le cou. Mais certaines maladies qui nécessitent des soins médicaux. Il est important de connaître les symptômes qui définissent grave pathologie, lorsque vous devez contacter votre médecin.

Des vertiges et des maux de tête souvent harcelés lors de l'ostéochondrose cervicale

Les symptômes de l'arthrose cervicale et de ses complications:

  • Difficulté à respirer;
  • Des vertiges et des maux de tête;
  • Fréquent de croquer le cou;
  • Peut-être une baisse de la vision et de l'audition.

Les blessures de la colonne vertébrale, les infections de la colonne vertébrale ou de la courbure se manifestent constante douleur, visuels manifestations. Reconnaître cette maladie est assez simple. L'étape suivante est l'appel à un médecin.

En cas de rhume ou de leurs complications se produisent ces symptômes:

  • La toux ;
  • La douleur dans la gorge;
  • Des frissons et de la fièvre;
  • L'inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux.

Mieux vaut ne pas attendre les complications et consulter immédiatement un médecin si ces symptômes.

Traitement

Si le mal et ne tourne pas le cou alors que faire, il vous dira le docteur. Dans quelle situation, vous devez consulter votre médecin? Si il ya une maladie causant de la douleur – est préférable de ne pas attendre et aller à la réception de commissaire de milice de quartier thérapeute. Le traitement dépend de la nature de la maladie et son stade d'évolution. Ostéochondrose, et toutes les complications besoin d'un traitement complet qui désigne un spécialiste du profil étroit (vertebrolog ou neurologue).

La première action de la douleur dans le cou - randonnée au commissaire de milice de quartier thérapeute

Dans certaines tailles entre vertébrale hernie besoin d'une opération, en cas de pression excessive sur les nerfs spinaux. Dans d'autres cas, un traitement conservateur.

Les maladies infectieuses et leurs complications sont traités par des médicaments spéciaux et de régime.

Comment lutter contre le syndrome, à cause de laquelle le patient et a demandé à un médecin? Existe un ensemble de médicaments, permettant de revenir à une vie normale (si cela est autorisé dans le traitement de la maladie sous-jacente). Le médecin peut prescrire des médicaments pour atténuer ou l'apaisement de la douleur:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Permettent de réduire le syndrome de la douleur, de supprimer le gonflement, d'alléger la pression sur les terminaisons nerveuses.
  • Des analgésiques médicaments avec un effet l'élimination rapide de la douleur. Impact sur le système nerveux et réduit la gravité des sensations désagréables.
  • Les relaxants musculaires. Soulager les spasmes, détendent le cou, vous permettent de revenir à sa mobilité. Aider à la boursouflure.
  • Un complexe de vitamines – renforce l'immunité, des vertèbres, entre vertébrés disques, améliore l'organisme au stress.

Les services de médicaments pour lutter contre le syndrome ne doit pas être prescrit seul, faire cela doit uniquement par un technicien qualifié.

Aussi le médecin peut vous prescrire les services de soins de physiothérapie:

  • L'acupuncture;
  • Les morsures de sangsues médicinales;
  • La stimulation des fibres nerveuses d'électrocution, de la faiblesse de la charge;
  • La thérapie à l'aide d'un champ magnétique.

Aussi vertebrolog ou neurologue peut affecter le cours de certaines gens, les méthodes de traitement, vous aider à vaincre la maladie. Vous ne pouvez pas utiliser de façon autonome, même ces médicaments. Pour que la maladie a reculé entièrement ou est entré dans un état de rémission, il faut respecter les prescriptions de votre médecin et ne s'auto-médicamenter.

30.07.2018